Le changement démocratique dans la région arabe : logiques d’États et dynamiques d’acteurs

 

Séminaire de réflexion 2011

Les 2 et 3 avril 2011, la Fondation organisait un séminaire consacré au « changement démocratique dans la région arabe : logiques d’États et dynamiques d’acteurs », lequel réunissait plus d’une soixantaine d’acteurs ayant un statut et un rôle éminents dans la région. Ce dernier incluait notamment des acteurs de terrain qui ont à la fois un acquis sur le terrain des luttes pour les droits et libertés et une volonté d’innovation quant aux objectifs et aux formes de ces interventions.

Ce séminaire est l’un des premiers organisés après les soulèvements majeurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Il a fourni un espace pour des échanges préliminaires et une réflexion entre universitaires, acteurs de la société civile, donateurs et représentants gouvernementaux qui travaillent dans ou sur la région et œuvrent pour la démocratie et la protection des droits humains. Les discussions ont porté sur quatre grands axes : les logiques des acteurs gouvernementaux locaux, les logiques des acteurs internationaux, les logiques des acteurs de la société civile et non-gouvernementaux, et les logiques de la communauté des donateurs.

Grâce à la diversité des angles d’analyse et des points de vue, le rapport du séminaire offre une base solide de réflexion sur le développement de stratégies en matière de promotion et de protection des droits humains et revêt ainsi un intérêt pour tous ceux et celles dont l’action porte sur la région arabe : bailleurs de fonds, représentants des gouvernements, universitaires et chercheurs, et acteurs de la société civile.

 

Lire le rapport:

Le changement démocratique dans la région arabe : logiques d’Etats et dynamiques d’acteurs (version provisoire)